Les études en section bilingue

Organisation du cursus

Le cursus des sections bilingues dure six ans jusqu’à la maturita bilingue.

Pendant les deux premières années, les élèves apprennent le français à raison de 10 heures hebdomadaire. La langue d’enseignement dans les autres disciplines est la langue tchèque.

De la troisième à la sixième année, les élèves reçoivent un enseignement renforcé de la langue et littérature françaises et un enseignement des disciplines non linguistiques (DNL) en français  : mathématiques, physique, chimie, histoire, géographie.

Les sections bilingues franco-tchèques ne proposent pas de formation purement linguistique, mais une formation à dominante scientifique, doublée d’un excellent niveau en langue française, tant à l’écrit qu’à l’oral. L’originalité de cette formation réside dans une double approche pédagogique, « une tradition tchèque » privilégiant les apprentissages encyclopédiques et une « approche française » développant les stratégies d’argumentation. On peut aussi qualifier cet enseignement de « biculturel ».

L’utilisation de manuels scolaires français amène les enseignants tchèques à modifier leurs pratiques d’enseignement. Les sections bilingues sont régulièrement dotées en manuels français et en documentation pédagogique.

Evaluation des élèves et maturita bilingue

Une cellule de coordination nationale veille au respect des programmes afin que les élèves des quatre sections présentent un niveau homogène et satisfassent aux exigences de l’examen final. C’est pourquoi, chaque année, tous les élèves sont soumis à des tests identiques, dans les différentes matières enseignées en français.

A la fin de la 5ème année, les élèves passent les épreuves anticipées de la maturita de français, à l’écrit et à l’oral.

A la fin de la 6ème année, les élèves passent les épreuves de la maturita bilingue dans les autres matières :

  • langue et littérature tchèques : épreuves orale et écrite et test didactique
  • mathématiques : épreuve écrite passée en français
  • deux épreuves de disciplines non linguistiques passées en français, composée chacune d’une épreuve écrite et une épreuve orale (l’élève doit choisir deux matières parmi les disciplines suivantes : physique, chimie, histoire, géographie)

Toutes les épreuves écrites sont identiques dans toutes les sections bilingues de République tchèque et ont lieu selon le même calendrier (même jour, même heure).

Pour plus d'informations sur les épreuves, cliquez ici.

L’épreuve de tchèque est organisée selon les dispositions prévues par la nouvelle maturita nationale tchèque. Pour plus d’informations veuillez lire le site consacré à la réforme de la maturita nationale tchèque www.novamaturita.cz.

Et après la maturita bilingue ?

Les élèves issus des sections bilingues souhaitent tous faire des études supérieures et réussissent à 97 % en moyenne (la moyenne nationale est de 50 %) les examens d’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur. Ils choisissent pour la plupart d’entre eux les études de lettres, d’économie, de sciences politiques, de médecine, de droit, des filières scientifiques ou techniques.

L’existence de filières francophones dans quatre universités et grandes écoles du pays offrent à ces jeunes bacheliers la possibilité de poursuivre dans l’enseignement supérieur leur parcours d’excellence dans les domaines de la gestion, de l’économie, du droit, de l’administration publique et des sciences sociales.

Pour en savoir plus cliquez ici.

Procédure d'admission

L’entrée en section bilingue est ouverte à tous les élèves qui ont terminé la 7ème classe de l’enseignement fondamental ou la classe de Sekunda des lycées de huit ans (dans le système éducatif français, ce palier de l’éducation correspond à la classe de 5ème de collège).

Le recrutement des élèves se fait soit sur dossier scolaire soit moyennant un concours d’admission (épreuves de tchèque, mathématiques et test d’aptitude aux études).

Pour en savoir plus sur les conditions de recrutement, merci de contacter la section bilingue que vous souhaitez intégrer.

La connaissance préalable du français n’est pas exigée.