Etudier en section tchèque

2 lycées :

  • Lycée Carnot, Dijon
  • Lycée Alphonse Daudet, Nîmes

Scolarité et baccaulauréat français

Descriptif de la scolarité

Les études au lycée en France durent trois ans et à la fin les élèves passent le baccalauréat. Pour plus d'informations sur le système scolaire français, cliquez ici.

De la classe de Seconde jusqu’à la Terminale les élèves tchèques apprennent également la langue et littérature tchèques. L’enseignement est dispensé par un(e) professeur(e) mis à disposition par le ministère tchèque de l’éducation.

Pour visualiser les matières et horaires, cliquez ici.

Baccaulauréat

Les élèves tchèques scolarisés dans les sections tchèques des lycées Carnot de Dijon et Alphonse Daudet de Nîmes passent aussi les épreuves écrite et orale de langue et littérature tchèques.

Le baccalauréat national français que passent les élèves des sections tchèques, est entièrement reconnu en République tchèque par le ministère tchèque de l’éducation.

La vie en France

Internat et restauration

L’hébergement des élèves tchèques est assuré à l’internat du lycée.

Au lycée Carnot de Dijon, les élèves sont logés en chambres individuelles (filles) ou en chambres doubles (garçons). Il y a un bâtiment pour les filles et un autre bâtiment pour les garçons.
Chaque élève dispose de : 1 lit, 1 table, 1 chaise, 1 armoire, 1 lavabo. Les sanitaires sont communs à l’étage.

Une lectrice tchèque affectée à l’Université de Bourgogne contribue au suivi des élèves tchèques de cette section.

Au lycée Alphonse Daudet de Nîmes les élèves sont logées en chambres individuelles. Les chambres sont équipées de : 1 lit, 1 table, 1 chaise, 1 armoire, 1 lavabo. Les sanitaires sont communs à l’étage.

La section tchèque du lycée Alphonse Daudet de Nîmes n’accueille que des filles. Une assistante tchèque enseigne la langue et littérature tchèques aux élèves. 

Les élèves tchèques prennent les petits-déjeuners, les repas de midi ainsi que les repas du soir au réfectoire (self) du lycée.

Les familles tchèques contribuent aux frais d’internat (couchage, restauration) en versant annuellement une somme forfaitaire de 1000€ (Nîmes) ou 500€ (Dijon).

Familles d’accueil

Dijon :
Pendant le week-end l’internat reste fermé et les élèves français rentrent à la maison. De ce fait, les élèves tchèques sont pris en charge par les familles françaises d’accueil qui sont sélectionnées par le chef d’établissement. Il s’agit dans la plupart des cas des familles dont les enfants sont scolarisés au lycée.

Nîmes :
La situation est différente à Nîmes, les élèves tchèques peuvent rester dans la plupart des cas à l’internat pendant les week-ends. Si la situation le permet les familles d’accueil sont proposées aux élèves tchèques.